Compétences essentielles et habitudes de travail en action! Conclusion - messages des employeurs

Mobile

Texte de la vidéo : Compétences essentielles et habitudes de travail en action!
Conclusion : messages des employeurs
Endroit/Activité : dans le bureau de Jim Lang

Jim Lang, président, Productions Lang & Akroyd (écrit en anglais President - Lang & Akroyd Productions): [À l'écran, on voit Jim assis à son bureau; son pupitre et son ordinateur sont derrière lui. Il bouge ses mains quand il parle.] Notre entreprise a deux volets distincts mais reliés entre eux. D'un côté nous offrons des programmes de formation éducatifs s'adressant souvent aux jeunes et aux entrepreneurs et de l'autre nous faisons de la production. J'ai besoin tant du côté des jeunes que de celui de la production, des jeunes qui font la promotion de leur travail. Je dois connaître leurs forces et leurs faiblesses. J'ai besoin qu'ils me disent quelles sont nos forces et nos faiblesses. Que peut-on faire pour les aider à mieux apprendre ?

Jim Lang, président, Productions Lang & Akroyd : [À l'écran, on voit quatre élèves en train de construire un patio en pierres imbriquées sous une pergola en bois.] J'ai toujours dit aux jeunes que ces compétences n'étaient pas que pour le milieu de travail. [On voit à l'écran un élève en aménagement paysager qui écrit le nom des plantes qui se trouvent dans la serre de l'école.] Elles transcendent tous les aspects de notre vie. [À l'écran, on voit un technicien d'entretien automobile dans son atelier.] [À l'écran, on voit ensuite une serriste qui utilise une calculatrice.]- à la maison ou la collectivité, peu importe ce que l'on fait [À l'écran, on voit, Jim dans son bureau parlant directement à la caméra.] ou les défis. Ces compétences vont vous aider à réussir et à devenir un citoyen plus productif qui contribue pleinement à la société.

Endroit/Activité : Studios Red Cloud

Jennifer Podernski, Productrice exécutive, Studios Red Cloud (écrit en anglais Executive Producer - Red Cloud Studios) : [À l'écran, on voit Jennifer assise sur un tabouret dans son studio. On voit, sur l'écran de télévision derrière elle, la remise des trophées pour le Mérite autochtone national (en anglais : Aboriginal Achievement Awards).] Mon entreprise s'appelle Red Cloud Studios Inc. C'est une entreprise de production indépendante [À l'écran, on voit une rue du centre- ville de Toronto] qui produit du contenu axé sur les Autochtones [Jennifer marche sur le trottoir et entre dans son édifice à bureau.] ou qui réunit des équipes d'Autochtones.[À l'écran, on voit l'enseigne de la Fondation nationale des réalisations autochtones (en anglais ‘The National Aboriginal Achievement Foundation).] afin de raconter une histoire [À l'écran, on voit Jennifer assise sur un tabouret dans son studio parlant directement à la caméra.] et de créer un contenu applicable à toutes sortes de plateformes.
Jennifer Podernski, productrice exécutive, Studios Red Cloud : [À l'écran, on voit Jennifer assise à son pupitre en train de parler au téléphone.] Si vous pouviez faire ça pour nous ça serait formidable.
Jennifer Podernski, productrice exécutive, Studios Red Cloud : [On voit une capture d'écran d'un écran de télévision montrant une artiste qui joue de la guitare.] Actuellement, je produis un genre de gala sur le Mérite autochtone national. C'est la troisième année. Nous sommes dans la salle de montage. [On voit Jennifer dans la salle de montage.] C'est une étape très motivante où toute la créativité est réunie, [À l'écran, on voit Jennifer assise sur un tabouret dans son studio parlant directement à la caméra.] tous ceux qui ont travaillé au projet durant les onze derniers mois. [On voit Jennifer dans la salle de montage. Il y a un grand écran de télévision qui montre la remise des prix au gala sur le Mérite autochtone national (en anglais : the Aboriginal Achievement Awards). Jennifer est devant le bureau où se trouve l'ordinateur. Un homme est assis sur une chaise dans la salle.] À part le volet créatif, nous nous attardons aujourd'hui [On voit l'arrière de la salle de montage où nous voyons un autre homme assis derrière trois écrans d'ordinateur.] à bien des choses allant de la programmation à la numérisation informatique des séquences [On voit Jennifer assise sur un tabouret dans son studio parlant directement à la caméra.] et nous réunissons toutes les connaissances des monteurs [On voit l'homme à l'arrière de la salle de montage qui travaille avec ses ordinateurs.] et des producteurs. Il y a beaucoup de textes. [On voit Jennifer à son bureau. Elle est en train de réviser du matériel d'un livre en même temps qu'elle travaille avec son ordinateur portable.] et nous suivons un script. [On voit Jennifer écrire dans un livre.] Nous coupons à partir du script et ça répercute sur le montage. [On voit une capture d'écran de l'horaire de diffusion sur l'ordinateur.] Nous suivons un calendrier de post-production très serré. [On voit Jennifer regardant par-dessus l'épaule d'un homme qui travaille à l'ordinateur. Ils se parlent entre eux.] parce que tout ce que nous faisons à l'étape du montage [À l'écran, on voit Jennifer assise sur un tabouret dans son studio parlant directement à la caméra.] a une incidence sur notre budget. Nous suivons donc un modèle que nous avons mis au point ces derniers mois et qui nous aide à respecter notre budget et à nous concentrer sur nos tâches.
Jennifer Podernski, productrice exécutive, Studios Red Cloud : [À l'écran, on voit Jennifer dans la salle de studio.] Je dirais qu'en tant que producteur exécutif [On voit Jennifer parler avec un collègue masculin assis à son pupitre.] la compétence principale qui entre en jeu [À l'écran, on voit Jennifer assise sur un tabouret dans son studio parlant directement à la caméra.] est celle de la résolution de problèmes. Chaque jour j'éteins plusieurs feux qui arrivent soit durant la production soit qui sont dus à une mauvaise communication. Le temps en salle de montage est surtout consacré à la résolution de problèmes. [Capture d'écran de Jennifer assise à son pupitre pendant qu'une autre personne est de l'autre côté de la pièce en train de travailler à son ordinateur.] [Jennifer se lève de son pupitre et traverse la pièce pour parler avec l'autre travailleuse.] Oh! Tu sais bien à quoi je pensais? Personnellement, j'aime les gens qui ont le coeur et l'esprit ouverts. Je pense qu'il faut reconnaître les forces de tout le monde. [À l'écran, on voit Jennifer assise sur un tabouret dans son studio parlant directement à la caméra.] et bien sûr reconnaître nos propres faiblesses. Je pense que c'est la seule façon d'accomplir le travail, et je trouve que notre équipe y arrive très bien, particulièrement parce que nous pouvons communiquer ouvertement. Nous nous disputons beaucoup, mais au bout du compte ces disputes se transforment en très bonnes idées.