Entretien des trémies dans les porcheries
Doug Richards, spécialiste de l'engraissement et de la finition des porcs, MAAARO :

Aujourd'hui, nous allons voir comment entretenir les trémies d'alimentation dans les élevages en croissance-finition.

Dans une porcherie de finition, l'alimentation représente entre 65 et 75 % des coûts. Nous allons donc voir comment il est possible de réduire le gaspillage d'aliments. Regardons d'abord la trémie d'alimentation. Si elle n'est pas bien réglée, la nourriture va déborder ou il n'y en aura pas assez et les porcs ne pourront pas s'alimenter comme il faut.

Tout d'abord, il faut vérifier l'ajustement de la trémie, sinon il y aura du gaspillage. Et vous le voyez ici. Une trémie mal ajustée peut vous faire perdre entre 2 et 5 % de nourriture.

S'il y a trop de nourriture, la trémie va déborder. En prenant les aliments, les porcs les déplacent avec leur groin, et la nourriture déborde de la mangeoire. Vous le voyez, il y en a à l'avant et elle peut s'infiltrer entre les lattes, ce qui peut causer des problèmes dans la fosse à purin.

Il est important de s'attarder au modèle et au design de la trémie. Voici une trémie-abreuvoir. Des études ont démontré que le design de ce système d'alimentation donne un rendement de 2 à 5 % supérieur. Il faut aussi s'assurer que les dimensions de la trémie conviennent au nombre de porcs. Des études ont démontré que ce type de trémie devrait idéalement accueillir de 10 à 20 porcs, mais vérifiez toujours auprès du fabricant. Si votre trémie n'est pas de la bonne grandeur pour le nombre de porcs que vous avez, ces derniers risquent de ne pas s'alimenter adéquatement et de ne pas atteindre le gain de poids prévu.

2 % de nourriture gaspillée équivaut à environ 6 kilos d'aliments, ce qui peut représenter un coût considérable. Le gaspillage et le débordement des aliments peuvent donc représenter entre 2 et 10 % d'augmentation du coût d'exploitation. Il faut donc vérifier la quantité d'aliments gaspillée. Si de la nourriture se retrouve au sol ou si les aliments ne se rendent pas correctement aux trémies, cela vous coûte de l'argent.

Il est important de régler la trémie de manière à ce que la quantité de nourriture corresponde au nombre de porcs. Voici quelques conseils. D'abord, ajustez bien la trémie et assurez-vous qu'elle est en bon état. Vérifiez s'il y a un débordement devant et regardez si les coins sont vides (pause), puis assurez-vous que les aliments sont frais et non souillés..

Une bonne gestion du système de distribution inclut l'entretien des divers endroits par où les aliments circulent. Le gaspillage d'aliments peut se produire aussi bien dans le silo extérieur, que dans les conduits qui acheminent la nourriture jusqu'à la trémie. Assurez-vous que les joints sont bien étanches et qu'il n'y a pas de fuite. Les aliments qui arrivent dans la trémie doivent s'écouler librement, sans s'accumuler dans le plateau, à l'avant, ou dans la mangeoire. Si les aliments ne se rendent pas à la trémie, il faut l'ajuster. S'il y en a trop, il faut diminuer le débit. Vérifiez si la mangeoire est trop pleine, si la nourriture s'agglutine, et notez s'il y a des signes qui laissent croire que des aliments s'infiltrent entre les lattes du plancher.

Voyons de plus près l'ajustement de la trémie-abreuvoir. Ce modèle de trémie possède des mécanismes d'ajustement sur les deux côtés. En ajustant la glissière, ici, on règle l'espace entre la barre d'alimentation et le plateau. Il faut régler l'espacement à 3,2 centimètres pour les porcs en croissance-finition qui pèsent jusqu'à 90 kilos. Quand ils atteignent plus de 90 kilos, il faut faire un autre ajustement et réduire l'espacement à 1,9 centimètre. Avec l'âge, les porcs deviennent plus agressifs et peuvent déplacer la barre. L'espace n'a pas besoin d'être aussi grand. Si vous ne réglez pas la trémie, vous allez perdre de la nourriture et je le répète, le gaspillage coûte cher au producteur.

Au moment de l'ajustement de la trémie, il faut aussi regarder le niveau de nourriture dans le plateau, où la moulée et l'eau se mélangent. S'il n'y a pas assez de nourriture, c'est que la trémie est mal ajustée et que la barre d'alimentation est trop serrée. Par contre, si on ne voit pas du tout le fond de la mangeoire, c'est qu'il y a trop de nourriture. Il faut bien évaluer la quantité à maintenir. Certaines études recommandent que le fond de la mangeoire soit rempli à 57 %, soit un peu plus de la moitié. Si vous vous ne voyez pas le fond de la mangeoire et même si elle ne déborde pas, vous devrez vérifier chaque étape de l'opération, mais rappelez-vous que l'ajustement doit se faire selon le poids des porcs.

Il faut aussi vérifier l'arrivée d'eau et s'assurer que les porcs y ont accès à volonté. S'il n'y a pas assez d'eau, il y aura perte de gain de poids, ce qui entraînera une baisse de l'indice de consommation. L'eau est très importante pour les porcs en croissance. Dans ce modèle de trémie, il y a trois abreuvoirs. Assurez-vous que l'écoulement de l'eau se fait librement et que le débit est adéquat. Pour les porcs en croissance-finition, il faut 700 millilitres, soit l'équivalent d'une bouteille de boisson gazeuse : 700 millilitres à la minute. Non seulement il faut de l'eau, mais le débit doit être constant.

En plus des abreuvoirs de la trémie, il faut en placer d'autres dans l'enclos, à une distance n'excédant pas 2 mètres de la trémie. La raison à cela, c'est que si les porcs doivent souvent se déplacer d'un endroit à l'autre quand ils mangent, cela aura une répercussion négative sur le gain de poids. De plus, les porcs doivent avoir un accès illimité à l'eau.

Il faut aussi vérifier si la nourriture ne se gâte pas. Si vous vous limitez à jeter un rapide coup d'œil, vous pourriez croire que tout est parfait alors qu'en réalité, surtout l'été, les aliments commencent à moisir. Par conséquent, les porcs ne les mangeront pas. Vous devez absolument vérifier au moins une fois par jour que la nourriture est fraîche et que les mangeoires sont propres.

Autre élément important : l'espace. Les porcs ne doivent pas être entassés. En croissance-finition, si les porcs sont à l'étroit, vous risquez de réduire la performance de croissance de 10 %.

Les porcs sont élevés jusqu'à des poids d'abattage de plus en plus élevés. Ils sont passés de 115 à 130 kilos. Ils prennent donc plus de place et un enclos surpeuplé peut être problématique.Il faut que tous les porcs soient capables de s'étendre au sol et puissent avoir accès autant aux aires de déjection qu'aux trémies sans avoir à piétiner leurs voisins. Si ce n'est pas le cas, l'enclos est surpeuplé. Résultat : une diminution des gains de poids et une perte financière pour vous.

Vérifiez également les systèmes de distribution automatisés. Ils doivent être en bon état. Assurez-vous qu'il n'y a pas de fuites ni de bris le long des conduits et que les interrupteurs limiteurs fonctionnent normalement. S'il y a un problème dans l'acheminement de la nourriture et que vous le remarquez qu'un ou deux jours plus tard, les porcs n'auront pas mangé pendant ce temps.

Assurez-vous que toutes les descentes sont fonctionnelles et que la nourriture acheminée dans les trémies est bien fraîche. La pénurie d'aliments a des répercussions sur le bien-être du porc, son gain de poids et sur la productivité; par conséquent, vous subissez des pertes.

Aujourd'hui, nous nous sommes penchés sur la gestion des trémies d'alimentation. Assurez-vous donc qu'elles sont bien ajustées, que les aliments sont acheminés en quantités suffisantes et que les systèmes de distribution fonctionnent bien pour éviter une pénurie d'alimentation. Dans les élevages en croissance-finition, nous voulons maximiser l'utilisation de l'intrant qui nous coûte le plus cher, soit l'alimentation.

Alors, prenez le temps de vérifier le système de distribution d'aliments de votre porcherie pour augmenter vos profits.

Retour à la page