Pendant toute la vidéo, on entend de la musique instrumentale qui se veut inspirante, jeune, optimiste et motivante.
L'image d'ouverture montre le logo du gouvernement de l'Ontario, le trillium, ainsi que les mots « accompagner chaque enfant, appuyer chaque élève » et « support every child, reach every student ».
L'image suivante montre le titre bilingue de la vidéo « La voix des élèves sur l'avenir de l'éducation en Ontario » et « Student Voices on the Future of Education in Ontario ».
Le reste de la vidéo est un montage montrant plusieurs élèves de la 8e à la 12e année. Tous ceux qui parlent le font en regardant directement la caméra, mais la vidéo montre aussi d'autres élèves qui discutent entre eux lors d'ateliers et d'autres activités d'apprentissage.
Garçon 1 : Si le sujet m'intéresse, j'apprends deux fois plus. C'est fou toute l'information que je peux retenir quand je m'amuse, et en plus j'aime ce que j'apprends.
Fille 1 : Si on montre aux enfants qu'ils devraient faire ce qu'ils aiment vraiment faire plutôt que ce qu'on attend d'eux, je pense que ça les encouragerait à poursuivre ce qui les passionne .
Fille 2 : J'aime quand il y a des conférenciers. J'adore travailler avec de la musique.
Fille 3 : J'aime vraiment la créativité.
Garçon 2 : Je pense vraiment que le conseil des élèves permet aux élèves de se faire entendre.
Garçon 3 : The administration will come in from time to time to hold meetings and talk to students. They don't only want to talk to the teachers, they also want the students' input.
Fille 3 :
J'aime vraiment interpréter les mathématiques en me servant de l'art. Quand on a des projets en maths où il faut construire une pyramide ou quelque chose du genre, j'aime beaucoup. Je ne sais pas pourquoi, mais j'aime vraiment ça.
Garçon 4 : Quand les sujets qu'on a étudiés se recoupent dans ma tête et que je comprends, c'est génial.
Garçon 5 : Ça nous permet d'appliquer ce qu'on a appris dans la vraie vie, mais en même temps, on est plongé dans le sujet; on ne pense plus qu'on est dans un cours de maths; je me dis que je m'amuse et j'apprends dans le présent.
Fille 4 :
Extracurricular activities are very important in schools. We talked a lot about coop programs, OYAP, about students who maybe don' t like going to school, who don't like being in a classroom, you still give them a chance to learn in a way they feel more comfortable and that fits more with their learning style.
Garçon 5 : Dès que ça devient un travail à faire, ce n'est plus de l'apprentissage. C'est quelque chose qu'on fait par obligation.
Garçon 1 : Si on a accès à de l'information venant de partout dans le monde, ça permettrait vraiment à toutes nos écoles d'arriver à donner à tous les élèves les mêmes possibilités d'apprentissage.
Fille 1 : Ce qui est important aussi, c'est de leur dire qu'il n'y a pas du tout de limite.

On voit un très grand dessin de mots et d'idées inspirants qu'on peut lire seuls puis tous ensemble, lorsque la caméra fait un accéléré rapide, pendant que les élèves échangent leurs idées et que l'illustrateur dessine.

Fille 1 : Il n'y a vraiment aucune limite.

On voit en gros plan le grand dessin achevé montrant des mots et des idées inspirants.
Fin de la vidéo en fondu au noir.

Retour à la page