Nous sommes venus ici aujourd'ui pour parler d'un nouveau programme que nous voulons mettre en place en Ontario. Ce sera le premier de ce genre en Ontario. En fait, ce sera le premier de ce genre au pays. Il va nous permettre d'exprimer notre désir commun d'aider les familles où il y a une personne âgée qui est atteinte d'une forme de démence, comme la maladie d'Alzheimer.

En Ontario, nous avons environ 180 000 personnes âgées aujourd'hui qui sont touchées par une forme de démence. On me dit que dans neuf ans environ, ce nombre passera à 250 000. On me dit aussi qu'environ six personnes âgées sur dix atteintes d'une démence s'égareraient à un moment donné et nous voulons aider ces familles, au cas où cela arriverait à leurs proches.

Ce que nous voulons faire, donc, c'est travailler main dans la main avec nos services de police, avec nos organismes communautaires, comme la Société Alzheimer de l'Ontario, et avec d'autres parties intéressées pour élaborer un programme qui nous permettra de mettre en place une sorte de système d'alerte communautaire qui nous permettrait, dans le cas où quelqu'un s'égarerait, de réagir rapidement et de raccompagner cette personne chez elle dans les plus brefs délais. Nous attendons avec impatience l'occasion de travailler avec nos organismes pour réaliser ce projet.

Retour à la page